En ce début d'année 2014, une nouvelle m'a particulièrement interpellé. La Généalogie est officiellement le troisième passe-temps des Français, après le bricolage et le jardinage ! Une enquête de l' IFOP nous apprend que 48% des Français déclarent s'intéresser à la Généalogie et que 23% des Français ( soit près d' 1 sur 4 ) ont déjà effectué des recherches généalogiques. Ce hobby, ou cette passion pour certains, ne cesse de séduire de nouveaux adeptes. En effet, la multiplication des documents numérisés et mis en ligne par les Archives départementales a permis à de nombreuses personnes un accès facilité aux sources. Les actes civils et paroissiaux sont de plus en plus abordables via le Net, d'autre part les sites internet de Généalogie sont légion, et le phénomène a atteint toutes les tranches d'âge de la société. A l' heure d'un certain déracinement, dû à l' éclatement de la famille ou au besoin de mobilité professionnelle, de nombreux français se raccrochent à cette quête d' identité. Créer son arbre généalogique est  une façon de renouer avec ses racines, de savoir d'où l' on vient pour mieux comprendre qui l'on est.cache_13814947

Ce fait de société amène de plus en plus de passionnés à dépasser le cap de l'arbre généalogique. En effet, une fois le virus de la recherche documentaire inoculé, de nombreux "rats d' archives" vont aller au-delà de l'étude de leurs origines familiales. A force de fouiller dans des inventaires notariaux, par exemple, ou des registres d'actes judiciaires, ils vont s'intéresser à la petite et la grande histoire locale. La recherche généalogique est parfois un tremplin vers la recherche historique, le généalogiste utilise les mêmes outils, les mêmes sources documentaires que l'historien. Ce travail de détective de l' Histoire peut d'ailleurs l' amener à collaborer avec l' Historien.

Si vous rêvez de sauter le pas, n' hésitez pas à franchir la porte de vos archives départementales. L'accès aux sources est gratuit et vous pourrez y côtoyer d'autres passionnés, des étudiants, des chercheurs universitaires et toute une foule de gens plongés dans les documents jaunis du passé. Vous vous prendrez au jeu du décryptage d'écriture, ou de la délicate "traduction" de textes en vieux français. Attention, ce jeu de piste passionnant est contagieux, si vous vous intéressez à l' histoire des hommes. Tenir dans ses mains un document ancien authentique, écrit à la plume d'oie, est non seulement émouvant mais aussi fascinant pour qui s'intéresse aux us et coutumes d' un monde oublié.

Parmi les nombreux sites internet sur ce sujet, je vous conseille de visiter celui du "pape de la Généalogie française" Jean Luc Beaucarnot: (www.beaucarnot-genealogie.com). Autre site pour vos recherches personnelles: (www.geneanet.org).